L'Autre Collège 

Un collège associatif, citoyen, innovant... différent!

 Pourquoi ne pas développer ce projet dans l'Education Nationale?

L'idée d'ouvrir un collège ou un lycée différent dans l'Education nationale n'est pas neuve.

 

Mais si les pratiques "différentes" commencent (un tout petit peu...) à se développer, dans le public, dans les classes maternelles et élémentaires et auprès des élèves décrocheurs... en revanche, depuis plus de quarante ans, la situation n'a guère évolué dans le secondaire.

 

 

En 1983, il existait 9 collèges et lycées différents dans l'Education nationale.

En 2016, il en existait 10  (voir ici).

 

A intervalles réguliers, certains ont pu ouvrir grâce à une mobilisation intense de leurs acteurs, mais dans le même temps, d’autres ont fermé, généralement contre la volonté de leurs promoteurs.

 

Depuis plus de vingt ans, plusieurs porteurs du projet ont soutenu le développement d'écoles, collèges et lycées différents dans le public.

Ainsi, en 1997, Marie-Laure Viaud avait initié le mouvement DECLIC (Développement expérimental d’un collège Lycée citoyenne), association qui a œuvré pendant des années pour obtenir l’ouverture d’un collège-lycée public différent... sans jamais avoir obtenu le feu vert de l’institution.


Aujourd'hui, la création d'un collège sous une autre forme que celle de l'enseignement public vise à développer et à faire connaître la viabilité d'un autre modèle.

 

Ce collège différent sera suivi par une équipe de chercheurs en Sciences de l'éducation. En associant étroitement pédagogie et recherche, il s'agit pour nous de travailler, notamment, à l'émergence d'un modèle "duplicable" dans l'Education nationale.

À terme, nous aimerions que le collège puisse être reconnu par l’institution, voire l'intégrer, et que cette expérience puisse inspirer d’autres établissements .