34, rue de la Réunion 75020 Paris 

Adresse postale : 65 rue des Haies, 75020 Paris

07.49.41.49.10 

       lautrecollege@gmail.com

Une autre façon d'apprendre 

UN MODELE ECONOMIQUE A INVENTER

 

 

Notre structure a pour objectif d’être accessible au plus grand nombre, en ayant des frais de scolarité limités, pour permettre de proposer une pédagogie différente à un public mixte.  

 

Nous avons fonctionné la première année (2019/20) avec un coût de 230 euros/mois, grâce au travail d'une équipe entièrement bénévole, à la participation des parents (une demi-journée hebdomadaire par famille était demandée mais certaines ont investi bien davantage pour nous soutenir) et la mise à disposition de locaux au sein du Centre social Etincelles, qui nous a permis d'ouvrir.

 

Pour l'année 2020/21, nous avons fixé un coût de 360 euros/mois en moyenne (avec une participation tarifaire selon le quotient familial et/ou mise en place de bourses), et si possible plus proche de 300/mois.

A titre de comparaison, le prix de la scolarité dans une école privée hors contrat alternative à Paris est rarement inférieur à 500 euros/mois.

 

Ce montant nous parait pourtant encore beaucoup trop élevé.

Nous travaillons à différentes pistes permettant pour le diminuer:

 

  •  Recherche d’un local à titre gratuit ou peu onéreux.

 

  •  Développement de notre réseau de bénévoles.

 

  • Interventions de stagiaires et/ou de volontaires en service civique.

 

  • Recherche des dons (financiers, matériels :meubles, informatique…), etc

 

  • Organisation d’événements (vide-grenier, fêtes…) pour financer le projet.

 

  • Appels de fonds du côté des subventions, des fondations et des mécènes.

 

  • Création d’une communauté de donateurs réguliers.

 

 

 

 

"Pourquoi pas dans l'Education Nationale"?....

 

"Mais pourquoi n'ouvrez-vous pas dans l'Education nationale"? ... La question nous est souvent posée.

 

La réponse est simple: ouvrir aujourd'hui un collège "différent" dans le public, et espérer que cet établissement puisse perdurer, est quasiment impossible.

 

En 1983, il existait 9 collèges et lycées alternatifs dans l'Education nationale.

En 2016, il en existait 10  (voir ici).

 

Le lycée autogéré de Paris, le Lycée expérimental de Saint-Nazaire, le collège Decroly... sont parmi les rares à "survivre" depuis longtemps.

A intervalles réguliers, quelques établissements ont pu ouvrir grâce à une mobilisation intense de leurs acteurs, mais dans le même temps, d’autres ont fermé, généralement contre la volonté de leurs promoteurs.

 

Si les pratiques "différentes" commencent (un tout petit peu...) à se développer, dans le public, dans les classes maternelles et élémentaires et auprès des élèves décrocheurs... en revanche, depuis plus de quarante ans, la situation n'a guère évolué dans le secondaire.

 

Depuis plus de vingt ans, plusieurs porteurs du projet ont soutenu le développement d'écoles, collèges et lycées différents dans le public.

Ainsi, en 1997, Marie-Laure Viaud avait initié le mouvement DECLIC (Développement expérimental d’un collège Lycée citoyenne), association qui a œuvré pendant des années pour obtenir l’ouverture d’un collège-lycée public différent... sans jamais avoir obtenu le feu vert de l’institution.

 

Nous sommes profondément persuadés qu'il faut développer prioritairement les pratiques pédagogiques "différentes" dans l’Education nationale :

-  pour que ces pédagogies émancipatrices soient accessibles à tous,

- pour qu’elles permettent la promotion de tous et non d’un petit nombre.

 

Accepter de créer aujourd'hui un collège sous une autre forme que celle de l'enseignement public est pour nous un pis-aller, et non un choix positif, que nous mettons en oeuvre avec deux gardes fous:

  • notre forme est celle d’une structure laïque et associative, qui ne permet aucune prise de bénéfice,
  • et toutes les solutions possibles sont recherchées pour que le collège soit fréquenté par des familles de classes sociales variées.

 

Nous acceptons ce compromis d'une ouverture dans le privé pour développer et de  faire connaître la viabilité d'un autre modèle,

...pour semer des « graines » qui pourront, à terme, faciliter la  transformation des pédagogies mises en œuvre dans l’Education nationale...

 

L'Autre Collège est suivi par une équipe de chercheurs en Sciences de l'éducation. En associant étroitement pédagogie et recherche, il s'agit pour nous de travailler, notamment, à l'émergence d'un modèle "duplicable" dans l'Education nationale.

À terme, nous aimerions que le collège puisse être reconnu par l’institution, voire l'intégrer, et que cette expérience puisse inspirer d’autres établissements .